Education Montessori et enfants rois : vrai ou fausse idée ?
Education Montessori Enfant Roi

Avec l’éducation Montessori, les enfants deviennent-ils des enfants roi ? Alors, si vous me suivez sur mon blog, vous vous en doutez, la réponse à cette question est très claire pour moi : NON, Montessori n’a rien d’une éducation laxiste. J’ai même envie de dire que c’est tout le contraire ! 😄 Mais, je comprends tout à fait que l’on puisse avoir quelques doutes sur la notion de liberté dans l’éducation Montessori. D’ailleurs on entend assez souvent qu’avec Montessori, il n’y a pas de limites, les enfants font tout ce qu’ils veulent. 😈

Pour la petite histoire, c’est une discussion entre mamans il n’y a pas très longtemps qui a servi de déclic. Comme bien souvent quand on papote entre mamans, les loulous sont au coeur de la discussion, et à un moment, nous en sommes arrivés à parler d’éducation « alternative » et Montessori. C’est alors qu’une des mamans nous fait part de son effarement face à une situation vécue récemment :

Lors d’une soirée, un enfant de 2 ans et demi, qui va dans une école Montessori, a fait caca au milieu du salon ! Bon, ce sont des choses qui arrivent, mais ce qui a choqué cette maman, c’est que ses parents sont restés sans réaction face à ce « manque de savoir-vivre ». Ils n’ont rien dit à l’enfant et n’étaient visiblement pas dérangé par ce qui venait de se passer…

C’est alors que j’entends : « Tu vois, les enfants qui vont dans une école Montessori deviennent des enfants roi… Les parents les laisse tout faire ! ». Et voilà, c’était fait ! l’association Montessori = enfant-rois était de nouveau sur le tapis ! 😔 😔

Je trouve ça tellement dommage qu’on arrive souvent à ce type d’amalgame ! Parce qu’un enfant a beau être dans une école Montessori, ce n’est pas une garantie que ses parents soit, eux-même, totalement investi dans la philosophie Montessori. Et ce n’est pas parce qu’un parent « Montessori » a réagi de façon totalement laxiste que cela résume tout de l’éducation Montessori.

Voilà pourquoi j’ai eu envie de dédier un article sur la grande question de la « liberté dans l’éducation Montessori ». C’est parti ?

Pourquoi associe-t-on l’éducation Montessori au Laxisme ? Une philosophie qui bouleverse les habitudes

Libérez le potentiel de l’enfant et vous transformerez le monde avec lui. – M. Montessori

L’autoritarisme : une référence pour de nombreux parents

Il y a encore moins d’un siècle, l’éducation rimait quasiment uniquement avec autoritarisme. À l’époque, les enfants n’avaient que le choix de suivre les ordres donnés par leurs parents sans dire mot.

Eh oui, ce qui comptait c’était SE FAIRE OBÉIR! Alors on utilisait tous les moyens possible pour y parvnir. On estimait que l’enfant était trop petit pour savoir ce qui était bon pour lui et qu’il fallait bien le « modeler » pour en faire un adulte responsable !

La société a bien évolué depuis, et on parle beaucoup de bienveillance dans la parentalité aujourd’hui. 😉 Mais malgré tout, on retrouve encore bien souvent ce modèle autoritaire à la base de notre façon d’éduquer.

Alors pourquoi avons nous tant de mal à lâcher ce principe autoritaire ?

Confusion entre autorité et pouvoir

Nous faisons souvent un amalgame entre l’autoritarisme et l’autorité parental. Et nous avons peur de lâcher le rênes.

L’autoritarisme, qui ne parle que de soumission, relève du pouvoir et non de l’autorité. On essaie de se faire obéir à tout prix et on utilise tous les moyens pour y parvenir : crier sur l’enfant, utiliser des punitions et des menaces…

À contrario, l’autorité, elle, ne suppose que confiance et respect. Ainsi, l’autorité parental n’est pas égale à la soumission mais elle repose sur la confiance. Les parents prennent la responsabilité de guider son enfant avec respect.

Nous allons voir, plus bas, comment le « laisser-faire » dans l’éducation Montessori fonctionne avec l’autorité.

La peur du changement et de perdre le contrôle

Perdre le contrôle… C’est ce qui angoisse de nombreux parents. On ne peut pas s’empêcher de penser que si on laisse nos enfants agir selon leur envies, ils ne nous écouteront plus jamais !

Ensuite, ce sera à coup sûr la descente aux enfers : caprices à gogo, crises interminable, désobéissance, échec scolaire, impossibilité de s’adapter dans la société… Sans parler du regard des autres parents 😱 !!!

Oui, c’est plus qu’exagéré, je sais, mais malgré tout, n’est-ce pas un peu proche des idées qui tournent en boucle dans notre tête ?
Et pour cause, il y a tellement de pression dans notre société pour que nos enfants soit BIEN éduqué que nous avons peur de mal faire notre job.

Mais pourquoi autant d’appréhension ?

Je pense que c’est parce qu’au fond de nous, nous ne faisons pas encore assez confiance à la nature de l’enfant. Malgré les méthodes éducatifs qui évoluent, notre société voit toujours l’enfant comme un petit être capricieux de nature. Alors on craint qu’il fasse des bêtises si on ne tient pas fermement les rênes.

Montessori : un autre regard sur l’enfant

La pédagogie Montessori, quand à elle, est fondé sur la confiance à l’enfant. La vision que portait Maria Montessori sur l’enfant est assez différente de ce que l’on a l’habitude de voir dans notre société. Selon elle, « l’enfant est potentiellement bon et il suffit de le respecter pour qu’il le reste.

Il y a un siècle déjà, Montessori parlait d’un enfant comme un être à part entière, capable et plein de ressources, responsable, prêt à aider…

Bien sûr, il fait parfois des bêtises et des erreurs, et il peut même se rebeller. Quand cela arrive, que peut-on faire ? Si nous avons recours à la punition ou la menace nous allons peut-être réussir à nous faire obéir à court terme. Mais ce serait plutôt la peur qui va pousser notre enfant nous obéir.

Mais si on considère notre enfant comme étant fondamentalement bon, capable et responsable dès le plus jeune âge, tout change ! Si on concentre notre énergie sur ce qu’on peut faire pour le guider, au lieu de se faire obéir, notre relation avec l’enfant sera transformé ! 😊

Selon Maria Montessori, chaque enfant sait intuitivement ce dont il a besoin pour son développement et « l’école doit devenir le lieu où l’enfant peut vivre dans la liberté. »

L’école doit devenir le lieu où l’enfant peut vivre dans la liberté. – M. Montessori

Humm… Certainement une phrase qui a le don de déclencher un système d’alarme chez certains parents, s’ils ne prennent pas le temps d’aller plus loin pour connaître la philosophie de l’éducation Montessori !

Alors commençons par définir la notion de la « liberté » dont parle Maria Montessori…

Montessori : toute la nuance entre bienveillance et laisser-faire

La notion de liberté pour Montessori

Comme nous l’avons vu plus haut, la liberté est au coeur de la pédagogie Montessori.

Et c’est justement ce principe de laisser l’enfant maître de ses décisions qui fait naitre l’amalgame entre Montessori et « laisser-tout-faire ». Le fait de ne pas interférer dans les choix de son enfant peut faire peur à certains parents, et ça se comprend.

Mais essayons de voir pourquoi cette notion de liberté était si importante au yeux de Maria Montessori, d’accord ?

En observant les enfants pendant de longues années, elle a remarqué qu’ils apprenaient de façon plus harmonieuse lorsqu’on leur offrait une certaine liberté.

Voici le résultat de ses observations. En restant libre de leurs choix, les enfants :

  • apprennent dans la joie
  • apprennent à agir par leur propres décisions
  • deviennent plus autonome et indépendant
  • deviennent plus créatifs
  • prennent des responsabilités de leur propres choix

Pour Maria Montessori, tout s’explique très facilement : l’enfant possède déjà en lui toutes les ressources nécessaires pour apprendre de façon autonome. Du coup, plus on respecte son propre rythme et ses choix, plus il apprend avec joie et plus il est poussé par ses motivations intérieures.

En imposant les contraintes du monde adulte aux enfants, on les empêche de libérer leur potentiel. « Libérer » l’enfant des contraintes physiques, psychique et intellectuelle qu’impose le monde adulte est donc essentiel.

Pour cette raison, Montessori disait qu’éduquer c’est avant tout respecter les besoins de l’enfant et pas ceux des adultes.

Libérez le potentiel de l’enfant et vous transformerez le monde avec lui. – M. Montessori

Mais au final, je pense que la grande question qui trotte dans la tête de certains parents reste la suivante : comment peut-on donner toute la liberté aux enfants sans basculer vers le laisser-aller ?

Le respect : le pilier de l’éducation Montessori

Pour Maria Montessori, la définition de la liberté est très claire. Donner de la liberté ne signifie pas que l’on puisse faire des choses qui dérange ou blesse les autres.

La liberté de l’enfant devrait avoir pour limites l’intérêt collectif de la communauté dans laquelle il évolue […] il est donc de notre responsabilité de protéger l’enfant de tout acte susceptible d’offenser ou de blesser les autres – Discovery of the child, M. Montessori

Donc dans un environnement Montessori, les enfants évolue avec beaucoup de liberté mais on communique avec eux sur 3 principes de base :

  • Le respect de soi
  • Le respect des autres
  • Le respect de l’environnement

Et justement, c’est cette notion de respect qui permet à la pédagogie Montessori de ne pas dévier vers une éducation permissive.

Le cadre, le cœur de la philosophie Montessori

Il ne s’agit pas d’abandonner l’enfant à lui-même pour qu’il fasse ce qu’il veut, mais de lui préparer un milieu où il puisse agir librement – Maria Montessori

Grâce aux 3 principes fondamentaux de respect, nous pouvons donner à nos enfants des consignes claires qui leur serviront de guide. Ils agissent ensuite seuls en toute liberté. Bien-sûr, l’adulte reste présent et intervient si besoin est, mais sans imposer ses décisions.

L’avantage de ce type de cadre ? Il ne limite pas les enfants. Au contraire, il leur permet une vraie liberté, en toute autonomie, autodiscipline…. et bien entendu en toute sécurité 😉

Bon, tout ça reste assez théorique, c’est vrai ! Pour illustrer les 3 principes de respect, rien de tel que des exemples concrets d’application :

Respect de soi

  • Dans une classe Montessori, un enfant est libre de choisir ses activités. ça lui apprend à respecter ses propres envies et ses besoins développementaux.
  • Prenons le cas d’un enfant. Il n’est pas content pour X raison et jette ses jouets partout. L’adulte intervient, mais au lieu de juste réprimander ses actes, il l’invite à exprimer les raisons de ses mécontentements (Oui oui, même s’il n’est pas d’accord 😉 ) Ainsi, il lui apprend à communiquer de façon respectueuse, tout en respectant ses propres ressentis.

Respect des autres

  • Dans une classe Montessori, l’enfant est libre de se mouvoir tant que ça n’empêche pas un autre enfant de travailler. La liberté ne signifie pas que l’on puisse faire des choses qui dérange ou blesse les autres.
  • Lorsqu’un enfant offense un autre (taper, arracher un jouet, etc) un adulte intervient de façon ferme et bienveillante. Il lui demande pourquoi il a agi de cette façon,et il l’invite à imaginer ce que l’autre enfant a pu ressentir. Ensuite, il lui demande comment il pourrait réparer ce qu’il vient de faire.

Quand on essaie de faire « respecter les règles » aux enfants en imposant la décision des adultes (en les réprimandant ou punissant par exemple) ils ont tendance à « bien se comporter » juste pour esquiver la punition.

En l’invitant plutôt l’enfant à réfléchir par lui même sur ses actes et leurs conséquences, on lui apprend à faire des choix appropriés et respecter les autres.

Respect de l’environnement

  • Situation : un enfant (même tout petit) renverse son verre d’eau. Que faites-vous ? En suivant la philosophie Montessori, vous l’invitez à essuyer et nettoyer la table par lui-même. Et j’insiste sur le mot « inviter » car attention, ça ne doit pas être présenté comme une punition mais comme une activité de vie quotidienne.
  • Respecter et prendre soin de son environnement est une notion essentielle dans la pédagogie Montessori. Les enfants participent aux tâches de vie quotidienne comme arroser une plante, débarrasser la table ou nettoyer la vitre… Et entre nous, n’avez-vous jamais remarqué que si ce n’est pas présenté comme une corvée ou punition, les enfants adorent participer à la vie de la maison !

L’environnement préparé : l’apprentissage encadré et sécurisé

Pour respecter pleinement les besoins de l’enfant, et pouvoir lui offrir un environnement dans lequel il peut agir en liberté, Montessori préconise de préparer un espace dédié, réfléchi et sécurisant.

Dans l’environnement Montessori, le mobilier est adapté à la taille de l’enfant et tout est rangé à porté de sa main : le matériel d’apprentissage ainsi que des objets de vie pratique comme une éponge, un seau, une serpillère, un verre, une caraf d’eau, etc

Dans ce type d’environnement, un enfant s’engage très jeune dans l’apprentissage de l’autonomie et participe activement aux tâches quotidiennes. Il peut par exemple :

  • choisir une activité qui l’intéresse et le faire autant de temps qu’il souhaite.
  • aller se servir un verre d’eau ou un fruit tout seul, s’il a soif ou faim.
  • prendre une éponge et nettoyer sa table s’il renverse un verre d’eau, comme dans l’exemple plus haut.

L’enfant gagne une bonne dose de confiance en lui quand il peut agir librement en toute autonomie, sans ressentir le besoin de demander l’aide d’un adulte.

Toute aide inutile est une entrave au développement de l’enfant. – M. Montessori

Grâce au cadre de l’environnement préparé, l’enfant prend conscience de son plein potentiel et comprend la notion de liberté, ainsi que celles de respect et responsabilité.

Envie d’en savoir plus sur l’environnement préparé ? Patience, mon prochain article y sera dédié ????

Ce que l’on peut retenir :

Voilà, j’espère que ces quelques lignes vous auront permis de mieux cerner l’orientation de l’éducation Montessori.

Loin d’être laxiste, elle offre au contraire aux enfants une liberté d’action qui va de pair avec respect et auto-discipline. Contrairement aux idées reçues, c’est grâce à la liberté et la confiance qu’on leur accorde que les enfants se disciplinent naturellement.

Le respect est un des piliers essentiel de la pédagogie Montessori. Mais l’école ne peut pas éduquer un enfant seul. Que nos enfants aillent dans une école Montessori ou pas, notre implication active en tant que parents a beaucoup d’impact sur le comportement et le bien-être de nos enfants.

A travers son enseignement et ses ouvrages, Maria Montessori, nous a légué (parents et éducateurs) des ressources pour aider nos enfants à se construire une vie future harmonieuse.

Vous voulez en savoir plus sur la pédagogie Montessori ? N’hésitez pas à lire mes article :

La pédagogie Montessori : les grands principes.
7 principes Montessori pour grandir ensemble en famille

—>>>>> Et vous ? Quelle est votre expérience avec la méthode Montessori ? Avez-vous essayé d’intégré dans votre quotidien ? Qu’est ce qui vous attire dans l’éducation Montessori ? Dites-le-moi dans les commentaires ! 😊 😊

Plus
D'articles

2 réponses

  1. Bonjour,

    Je respecte ces « nouvelles » méthodes d’éducation, et essaie de les appliquer tant que faire ce peut. Mais sur tous les sites ou autres informations que je lis sur ces méthodes, tout parait comme dans un monde parfait. On « invite » les enfants à réparer leurs « bêtises ». Mais dans la vie réelle, les enfants sont tous différents et ne réagissent pas de la même manière. Prenons l’exemple de l’enfant qui a fait caca au milieu du salon. Certains enfants « invités » à nettoyer, ne le feront pas! Et même avec toute la bienveillance que l’on peut apporter. Donc les parents ramassent sans rien dire, et la méthode passe pour laxiste. Je pense qu’aucune méthode n’est parfaite, et qu’il ne faut pas tout appliquer à la lettre de façon « extrémiste ». Et qu’ajouter, parfois, un peu d’autorité, surtout dans les situations de danger pour l’enfant/les autres/ou l’environnement, n’est pas un mal. Donc il faudrait arrêter de faire la chasse à l’autorité, bien sûr sans faire d’amalgame avec trop d’autorité, pour ne pas engendrer des situations plus complexes de violences verbales, physiques, etc.

    C’est juste mon avis qui vaut ce qu’il vaut, mais qui éviterait à certains parents de se sentir démunis (et de mauvais parents en essayant pourtant de « bien faire » en appliquant des méthodes générales à la lettre).

    Dernière remarque: appliquer ces méthodes prend beaucoup plus de temps que les méthodes « autoritaires » à l’ancienne, car forcément on passe plus de temps pour expliquer et accompagner les enfants, discuter entre parents, se préparer (car moins naturel) etc. Ce changement pour les parents engendre une situation où le couple peut se sentir beaucoup plus parents… mais beaucoup moins couple! Et ça c’est aussi un problème dont on ne parle pas. Nous sommes (peut-être) de meilleurs parents, mais de moins bons couples…

    1. bonjour,

      je suis tout affait d’accord avec vous, ca ne peut être toujours pas assez efficace de suivre une methode qui a fait c’est preuve, car comme vous l’avais dit chaque enfant est différent…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Certified

PARENT COACH

Reçois un bonus

Reçois un EBOOK GRATUIT pour savoir comment mieux gérer les situations difficiles avec ton enfant.

Stay in Touch

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. 

Copyright 2021 Nature et Famille © All rights reserved⎪ Privacy policy
21 Partages
Partagez21
Enregistrer
Tweetez
Partagez