7 Principes Montessori pour grandir ensemble en famille
principes montessori à la maison nature-et-famille

De nos jours, nous entendons souvent parler de « Montessori ». Beaucoup de personnes pensent à tort que cette pédagogie est réservée aux familles aisées qui peuvent envoyer leurs enfants dans une école spécialisée, très coûteuse. Pourtant, Maria Montessori a d’abord développé sa pédagogie avec pour le but d’aider les enfants défavorisés. Son intérêt principal était l’épanouissement de chaque enfant. En effet, ce que Maria Montessori nous a légué est plus qu’une pédagogie ; c’est toute une philosophie de vie, un état d’esprit. En suivant ses conseils, nous pouvons aider nos enfants à développer naturellement de nombreuses compétences et caractéristiques positives qui constituent une base solide dans leur vie : l’autonomie, l’autodiscipline, le respect de soi et des autres, la confiance et l’amour d’apprendre. Les principes Montessori peuvent donc être appliqués à la maison, et ce dès la naissance !

Montessori dans la famille Tofu

Avant la naissance de Petit Panda, je connaissais Montessori, mais je pense, comme pour beaucoup de personnes, de loin. Pourtant ma soeur allait dans une école démocratique créée par une éducatrice Montessori !

Aux alentours des 2 mois de Petit Panda, j’ai lu quelques ouvrages sur cette pédagogie et ça a été une vraie révélation ! Nous avons alors commencé à appliquer les principes Montessori à la maison. Le résultat : nous avons appris et grandi ensemble en tant que famille, Petit Panda, Papa Jo et moi. Nous sommes plus que jamais convaincus par cette philosophie de vie !

Vous pouvez trouver, en bas de la page, les ouvrages Montessori qui nous ont aidés dans notre famille.

7 principes Montessori que nous pouvons appliquer à la maison

1. OBSERVATION

La véritable éducation repose sur ce principe : il s’agit d’abord d’aller à la découverte de l’enfant et de réaliser sa libération – Maria Montessori (L’Enfant)

L’observation est la clé pour connaître, comprendre et respecter son enfant. Au lieu de le « modeler » à notre manière et de le « remplir » de nos connaissances, Montessori nous suggère de laisser à notre enfant la liberté de saisir ses propres potentiels.

Nous ne sommes pas spontanément observateurs et nous avons souvent la tentation d’intervenir. Mais lorsque nous avons appris à observer, nous pouvons prendre assez de recul pour découvrir l’ingéniosité de chaque enfant. Ainsi, chacun d’eux pourra nous montrer de quoi il est capable.

2. RESPECTER L’ESPRIT ABSORBANT DE L’ENFANT

L’une des découvertes les plus importantes de Maria Montessori est ce qu’elle appelait « l’esprit absorbant ».

De la naissance à l’âge de 6 ans, un enfant possède une sensibilité et des forces mentales rares lui permettant d’assimiler et d’apprendre facilement dans un environnement qui lui est favorable. Il puise dans son milieu ce dont il a besoin, absorbe de grandes quantités d’informations et apprend inconsciemment, et ceci sans effort, continuellement et sans discrimination.

Curieux de tout, capables d’une extraordinaire concentration et prêts à tout absorber comme les éponges absorbent l’eau – Maria Montessori (L’esprit absorbant)

Selon Maria Montessori, cette période de la vie est la plus importante. Pour accompagner notre enfant à se construire pleinement, nous pouvons préparer son environnement pour permettre la liberté, l’autonomie et pour respecter son propre rythme.

3. LE RESPECT DU RYTHME DE CHAQUE ENFANT

Le respect du rythme est un des principes Montessori les plus importants. Chaque enfant apprend et progresse à son propre rythme, et l’apprentissage se fait en fonction de ses propres besoins et intérêts. Les mesures de discipline comme la récompense et la punition ne sont pas nécessaires, voire contre-productives ; un enfant a naturellement un désir d’apprentissage et possède une force qui le pousse vers la croissance.

La volonté de l’enfant est précisément une force qui pousse à la croissance et au développement – Maria Montessori (L’esprit absorbant de l’enfant)

Notre rôle en tant qu’adulte est donc de faire confiance à l’enfant et de l’observer avec bienveillance pour pouvoir l’accompagner dans son apprentissage. Montessori préconise également de ne pas mettre d’étiquette (même positive) aux enfants pour ne pas les enfermer par nos jugements : « tu es intelligent », « tu es lent », « tu comprends vite ».

4. LIBERTÉ AVEC LIMITES

Le rôle premier de l’éducation, c’est d’agiter la vie, tout en lui laissant la liberté nécessaire à son développement, disait Maria Montessori.

La liberté est une notion essentielle dans la pensée Montessori. Certaines personnes comprennent mal ce principe. Ils imaginent qu’il n’y a pas de discipline dans un environnement Montessori et que les enfants ne font que ce qu’ils veulent. C’est en fait loin d’être exact. Maria Montessori pensait que la discipline et la liberté vont de pair pour que l’enfant puisse construire sa liberté intérieure.

L’ordre et la discipline étaient si étroitement unis qu’ils engendraient la liberté – Maria Montessori (L’enfant)

Cela pourrait paraître contradictoire, mais il s’agit d’accorder à l’enfant une liberté dans un cadre défini avec des règles claires, précises et cohérentes.

Être libre « c’est vouloir ce que l’on fait parce que l’on connaît nos besoins et aussi ceux des autres. » – Charlotte Poussin

Libérer l’enfant ne signifie donc pas de lui laisser faire ce qu’il veut ou de le laisser livré à lui-même. Il s’agit de lui offrir un environnement qui respecte ses besoins mais avec des limites claires.

Voici les 3 règles de base qui définit la liberté dans un environnement Montessori :

  1. Respect de soi
  2. Respect des autres
  3. Respect de l’environnement

5. INDÉPENDANCE ET AUTODISCIPLINE

La liberté donne à l’enfant la possibilité de développer son indépendance et son autonomie, et avec elles vient le besoin d’autodiscipline. Lorsque vous faites des choses pour vos enfants qu’ils peuvent faire eux-mêmes, vous ne leur rendez pas service. Toute aide inutile, même si elle part d’une bonne intention, freine le développement et l’autonomie de l’enfant : elle crée une dépendance et l’entretient.

Un environnement Montessori est conçu pour qu’un enfant puisse faire des choses par lui-même. Dans cet environnement préparé, un enfant expérimente ses propres décisions, apprend à résoudre des problèmes et à trouver des solutions.

6. CONCENTRATION

La concentration est un aspect très important pour la construction d’un enfant : psychiquement, intellectuellement, mais aussi au niveau de sa personne. Elle est, selon Maria Montessori, le premier chemin que l’enfant doit trouver.

Un enfant possède naturellement une capacité de concentration, et ce dès la naissance. Elle vient avec l’intérêt que l’enfant trouve dans une activité, l’attention qu’il y porte et la répétition.

Dès que les enfants trouvent un objet intéressant, le désordre disparaît d’un coup et le vagabondage de leur esprit cesse. » – Maria Montessori

Libre choix d’activité et la concentration :

Montessori a observé qu’il faut laisser un enfant choisir une activité spontanément. Car en répondant à un élan qui vient de l’intérieur, un enfant canalise toute ses énergies et persévère dans une activité qui concentre naturellement toute son attention.

C’est pour cela qu’il est important de ne pas succomber à la tentation de remplir la journée avec des activités de peur que notre bambin s’ennuie ! Lorsque nous proposons constamment des activités, un enfant devient le récepteur et non l’initiateur ; lorsque nous permettons à un enfant la liberté, nous lui donnons l’opportunité de trouver et initier une activité qui l’attire profondément. C’est ainsi qu’un enfant peut faire preuve d’une très grande capacité d’imagination et de concentration.

BON À SAVOIR : Un enfant choisit parfois une activité qui ne paraît pas d’une très grande importance pour nous. Cependant, ce qui est important est l’intérêt qu’il a pour cette activité et la concentration qu’il déploie pour pouvoir l’accomplir.

L’environnement et la concentration :

Parfois son environnement empêche l’enfant d’accéder à la concentration. Si un enfant reçoit trop de stimulations de son environnement, cela va créer une surcharge mentale et éparpiller son attention. Maria Montessori a remarqué que :

Dans l’environnement de l’enfant, tout doit être mesuré en plus d’être ordonné, et que l’élimination des confusions et de ce qui est superflu engendre précisément l’intérêt et la concentration. – Maria Montessori (L’enfant)

Donc, ce que nous pouvons faire en tant que parents, c’est lui offrir un milieu propice à la concentration. (Voir « L’environnement préparé » plus bas.)

Ne pas interrompre un enfant dans sa concentration :

Dans notre quotidien, nous pouvons porter une grande attention à ne pas interrompre un enfant quand il est concentré, ni pour le féliciter ni pour le corriger. Car pour développer une capacité à se concentrer, il faut que nos enfants puissent le pratiquer !

Je me rappelle une fois, j’ai retrouvé Petit Panda assis à sa table, visiblement très concentré à découper des papiers origamis en petits morceaux. Il venait d’avoir 3 ans et il commençait à bien manipuler les ciseaux. J’ai failli intervenir pour lui dire qu’il pouvait utiliser d’autres papiers s’il voulait faire des découpages. Mais je me suis retenue de le faire. Finalement il a continué cette activité pendant plus d’une heure jusqu’à ce qu’il ait découpé TOUS les papiers en petits morceaux et rangé tous ces morceaux dans une boîte transparente. Lorsqu’il a terminé, il est venu me voir et m’a dit fièrement : « Regarde Maman, j’ai fait un gâteau pour toi, avec plein plein de couleurs ! J’ai beaucoup beaucoup travaillé ! »

C’est aussi vrai lorsque nous devons l’inviter à participer à une quelconque tâche quotidienne. Par exemple : c’est l’heure du bain, mais l’enfant est concentré sur une activité ; nous pouvons bien attendre quelques minutes qu’il ait le temps de la terminer pour l’inviter à prendre le bain.

7. L’ENVIRONNEMENT PRÉPARÉ

Plante environnement préparé Montessori nature-et-famille
Une plante disposée à la hauteur de l’enfant fait partie de l’environnement préparé Montessori.

Un environnement Montessori est pensé et disposé de façon réfléchie. Cela permet à un enfant de s’y épanouir avec un maximum d’indépendance et d’autonomie et de développer sa concentration. Il est adapté aux différentes étapes développementales de nos enfants, sécurisant, simple et ordonné.

Nous pouvons organiser notre maison suivant les principes Montessori. De cette façon nous pouvons offrir à nos enfants un milieu riche d’expériences qui leur permettent d’être actifs et de prendre conscience de leurs potentiels.

Les meubles et le matériel adaptés à sa taille :

Avec une table et une chaise à sa taille, un enfant sera bien installé ; moins il y a de contraintes, plus un enfant peut se concentrer et utiliser sa créativité.

Le matériel rangé à sa hauteur et d’une façon ordonnée :

Le matériel pédagogique, les objets du quotidien et les jouets sont disposés de façon à ce qu’un enfant puisse facilement les trouver et s’en servir tout seul s’il en a besoin / envie. Cela développe l’autonomie et la confiance en soi. Un enfant renverse de l’eau ; il peut chercher une serpillière et nettoyer. Il veut faire une construction avec des blocs en bois ; il peut les sortir, jouer autant de temps qu’il souhaite et les ranger.

L’ambiance ordonnée, simple et belle :

Pas de pièce surchargée d’objets et de décoration, les murs sont de couleurs claires.

Ce type d’environnement est propice à l’observation, la concentration et la créativité. Il contribue aussi à diminuer les crises, car un environnement ordonné évite la fatigue et la surcharge mentale ; un enfant peut aisément y prendre ses repères ; cela lui donne le sentiment de maîtriser son milieu.

À la maison, nous pouvons faire un tri des jouets et faire une rotation en n’en disposant que quelques-uns à la fois.
(Bientôt un article sur le sujet !)

Nature et réalité :

Montessori avait un profond respect pour la nature. Elle pensait que nous devrions utiliser la nature pour inspirer les enfants. C’est pourquoi les matériaux naturels sont préférés dans l’environnement préparé ; le bois véritable, les roseaux, le bambou, le métal, le coton et le verre sont préférables aux matières synthétiques ou aux plastiques.

Ce que l’on peut retenir :

Voilà ! Donc pour intégrer la pédagogie Montessori dans notre famille, il ne suffit pas d’avoir quelques jouets Montessori et de faire quelques activités Montessori sympas ; il ne s’agit pas non plus d’avoir une maison parfaite comme sur Pinterest ou même d’envoyer nos enfants dans une école Montessori ! (Si vous le pouvez financièrement, tant mieux.)

Ce que nous pouvons faire, c’est comprendre et appliquer quelques principes Montessori :

  • Simplifier notre vie et repenser notre environnement à la maison ;
  • Observer nos enfants avec attention et bienveillance ;
  • Respecter le rythme de chaque enfant ;
  • Permettre la liberté tout en établissant des limites claires qui respectent les besoins de chacun.

De cette façon nous pouvons aider nos enfants à développer l’indépendance, l’autonomie, l’amour pour l’apprentissage, la capacité de concentration et le sens du respect. Ce sont des bases qui vont aider nos enfants toute leur vie ! En bonus ils nous font grandir en tant que parents et êtres humains !

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin, je vous invite vivement la lecture de livres ci-dessous. Ce sont les ouvrages qui nous ont aidé à appliquer les principes Montessori dans notre famille. Vous pouvez également consulter la liste complète de mes lectures Montessori ici ou visiter le site d’Association Montessori France.

—>>>>> Et vous ? Quelle est votre expérience avec Montessori ? Dites-le moi dans les commentaires ! 😊 😊

Articles

Plus
D'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Certified

PARENT COACH

Contact

Fumie Toki
Tofu Studio OU
Metsapargi 4-3,
Alliku, 76403 Harju maakond
Estonia

Menu

Copyright 2021 Nature et Famille © All rights reserved⎪ Privacy policy
64 Partages
Partagez62
Enregistrer2
Tweetez
Partagez