Motricité libre : pourquoi ne faut-il pas faire marcher bébé ?
Motricite lbre faire marcher bébé

J’ai déjà abordé ce sujet dans l’article sur la motricité libre, mais c’est un point tellement important je trouve, que ça en valait bien un dédié à cette question : pourquoi ne faut-il pas faire marcher bébé ?

Ahh, la marche… C’est cette étape cruciale tant attendue par tous les parents, ce repère qui les rassure dans le bon développement de leur enfant.

Alors, c’est naturel, nous avons tous hâte que nos bouts d’chou passent cette transition avec succès. En plus, même si on ne veut pas toujours l’avouer, il y a aussi cette fausse compétition entre parents, cette fierté de dire « ça y est, il ou elle a fait ses premiers pas ! »

Ce sont toutes ces raisons qui, bien souvent, nous poussent à anticiper l’évolution motrice de bébé. Comment ? En adoptant des gestes pour le guider, l’aider à passer de la posture 4 pattes à la station debout sur ses 2 pieds. Après tout, on se dit que c’est à nous de lui montrer la voie, de le stimuler, de lui permettre d’avancer.

Alors, oui, évidemment, sur certains plans, c’est essentiel, mais en ce qui concerne le développement moteur, malheureusement, c’est là que nous commettons une erreur. En faisant marcher bébé avant qu’il ne soit réellement prêt, nous le mettons dans une position délicate qui peut avoir des conséquences autant sur le psychique que sur le physique. Voyons ensemble tout de suite de quoi il retourne.

Faire marcher bébé trop tôt : une perte de confiance et d’autonomie

Le but n’est pas ici de redire tout ce qui a déjà été développé dans mon article sur la motricité libre en pratique, mais il y a bien entendu un lien. Alors, rappelons vite fait les bienfaits de la motricité libre :

  • la persévérance
  • l’autonomie
  • la confiance en soi
  • le développement de l’intelligence
  • la prudence
  • la capacité d’autorégulation

Nous avions vu dans cet article qu’en laissant bébé atteindre lui-même ses objectifs, sans intervention de notre part, il parvenait toujours à ses fins et développait ainsi un sentiment important de confiance en soi et d’indépendance. De plus, de cette façon, nous pouvons nous assurer que bébé a bien eu le temps d’acquérir les compétences motrices nécessaire avant de s’engager dans un mouvement.

L’étape de la marche ne fait bien entendu pas exception à la règle : en mettant bébé debout et en le stimulant à avancer sur ses 2 pieds, vous le placez dans une position qu’il ne maîtrise pas, et ça, c’est très effrayant pour lui. Il est loin d’être rassuré et il est obligé de s’appuyer sur vous pour mettre un pied devant l’autre.

En bref, sa capacité d’autonomie en prend un sacré coup. Il a l’impression que sans vous, il ne sera peut-être pas en mesure de réussir à nouveau cet exploit et vous sollicitera sans arrêt pour y parvenir. Et, d’ailleurs, bien souvent, nous nous trouvons pris à notre propre jeu, car une fois que votre bout d’chou a goûté au plaisir d’avancer, il en redemande, encore et encore ! ????

Ce qui est dommage, c’est qu’en adoptant ce rituel de faire marcher bébé en le guidant par la main, il ne découvre pas lui-même cette capacité qui est en lui. Il n’en a pas conscience et ce n’est pas en lui qu’il a alors confiance, mais uniquement en vous. Alors qu’avec un peu de patience et si vous laissez bébé évoluer dans un environnement préparé et aménagé pour lui, il découvrira tout seul de quoi il est capable.

Et qu’est-ce que vous y gagnerez ? Un enfant débordant d’assurance, prêt à prendre des initiatives et à avancer sereinement vers sa future vie d’adulte responsable.

Les méfaits de la marche guidée sur le plan morphologique

Tenir bébé les bras levés : un réflexe tout sauf naturel

Qui n’a jamais eu cet automatisme : tenir les petits doigts de bébé qui avance les bras levés ? C’est ce qui paraît le plus simple et le plus logique c’est vrai. Et pourtant… Est-ce naturel de marcher les bras tendus vers le ciel ? Faites le test pendant quelques minutes… hum, pas évidemment, n’est-ce pas !

motricité libre faire marcher bébé tenir mains

Alors, ça a un côté assez comique et ça semble anodin, mais sur le plan physique, faire marcher bébé de cette façon peut avoir pour lui de vrais effets néfastes :

  1. Son petit corps est mis sans cesse sous tension et il n’apprend pas à gérer son équilibre puisque vous vous en chargez pour lui.
  2. Il va avoir une tendance à marcher sur la pointe des pieds, une habitude tenace difficile à supprimer par la suite.
  3. Il n’utilise pas ses bras pour avancer, alors que ce sont eux qui nous permettent de trouver notre équilibre.

Comment peut-on accompagner bébé dans l’apprentissage de la marche ?

Mais alors, ne peut-on pas du tout accompagner bébé dans cet apprentissage de la marche ?

Si ! En faisant confiance à bébé ! Il sait quand il est prêt !

Lorsque nous laissons les enfants la liberté de s’exercer, ils apprennent à faire des mouvements qui sont en corrélation avec leur capacité motrice.

Ce que nous pouvons également faire, c’est aménager l’espace de vie (chambre, salon etc) pour qu’il puisse avoir un endroit pour se mouvoir en sécurité.

Un chariot de marche stable, un meuble bas sur lequel il peut s’appuyer, et la barre de brachiation sont des excellents alliés pour que bébé puisse s’exercer à marcher en toute autonomie !

motricite-libre-chariot-de-marche
En prenant appuie sur un chariot, bébé peut s’exercer à marcher en toute autonomie ! (Merci Petit Panda pour la déco ????)

Rappelons-nous : bébé MARCHERA quand ses muscles et ses coordinations de mouvements seront suffisamment développés, et non pas quand on veut qu’il marche ! ????????

Bébé décide : Petite anécdote

J’ai d’ailleurs une petite anecdote à vous raconter qui illustre vraiment bien cette réalité :

Papa Jo devait partir pendant 4 mois à l’étranger pour son travail quand Petit Panda venait d’avoir 1 an. Depuis quelques semaines, Petit Panda montrait des signes que la marche était pour bientôt. Il adorait se mettre debout et se déplacer en s’accrochant à tout ce qu’il pouvait : chaise, étagères basses, ramps d’escalier, jambes de ses parents… ???? Parfois, il faisait un petit pas hésitant et pouf, tombait sur ses fesses.

Bien évidemment, on priait tous les deux pour qu’il marche avant le départ de Papa Jo. Il avait tellement hâte de voir son fils trottiner ! Mais non, la veille du départ, Petit Panda n’avait toujours pas fait ses premiers pas ! Tant pis, c’est comme ça.

Parti le matin tôt pour l’aéroport, Papa Jo m’a téléphoné depuis la salle d’embarquement. Et pendant qu’il me parlait, j’ai levé ma tête et wahou… Petit Panda marchait vers moi avec un sourire jusqu’aux oreilles ! ????

Le youpala (trotteur) : l’ennemi juré de la motricité libre

Quand bébé commence à se déplacer (en rampant ou sur les fesses) et à grimper un peu partout, c’est pour lui une vraie libération. Ça y est, il peut enfin partir à la découverte de ce monde si fascinant qui l’entoure. Pour nous parents, c’est aussi un moment magique bien sûr, on adore le voir s’épanouir autant. Mais d’un autre côté, c’est aussi la fin de la tranquillité !

Eh, oui, tant que notre tout-petit se contentait de rester allongé ou assis, c’était simple, il n’y avait pas de grands risques qu’il se blesse ou fasse une bêtise. Mais maintenant qu’il s’est transformé en explorateur qui ne connaît pas la peur, aie, aie, aie…????, il faut le suivre partout et avoir un œil sur lui à chaque seconde. Prendre une simple douche ou préparer le repas relève alors du parcours du combattant !

Et, c’est là que, pour de nombreux parents, la tentation est trop grande : « et si on achetait un trotteur ! On sera plus tranquille, et en plus, ça va l’aider à marcher, c’est parfait ! »

Sauf qu’en réalité, le trotteur ne favorise pas du tout la marche. Bien au contraire, certaines études estiment même qu’un enfant ayant adopté trop tôt le youpala maîtrise la marche 3 à 6 semaines plus tard que les autres en moyenne.

Pourquoi ? Parce qu’à l’instar de la marche guidée les bras levés, le trotteur aurait aussi son lot d’effets néfastes sur le développement morphologique de bébé. Maintenu debout par le harnais, le buste en avant et les jambes en arrière, il s’habitue à cette posture qui ne nécessite pas d’efforts. Mais elle n’est pas pour autant naturelle et peut entraîner des troubles de l’équilibre.

danger youpala motricite libre nature-et-famille

À noter également que ce manque d’exercice dans les déplacements de bébé n’aide pas non plus son développement musculaire.

Dans certains cas, un bébé utilisant le youpala trop tôt peut sauter l’étape de la marche. Cela peut paraître anodin mais la conséquence peut être assez grave. En effet, il existe un réel lien entre le fait de marcher à quatre pattes et le développement du langage.

Enfin, une autre mauvaise manie guette votre tout-petit. Comme il ne maîtrise pas encore la position debout, il va avoir tendance à ne pas prendre appui sur ses jambes mais à se déplacer sur la pointe des pieds. Habitude qu’il risque de conserver quelque temps une fois la marche acquise.

Ce que l’on peut retenir :

Voilà, vous avez compris, pour assurer le bon développement moteur de votre enfant, il est important de le laisser, non seulement aller à son rythme, mais aussi faire appel à ses propres capacités d’apprentissage. Le mieux, pour permettre à votre tout-petit d’évoluer dans de bonnes conditions, c’est de lui consacrer un espace dédié, aménagé et adapté à sa taille. C’est ce qu’on appelle l’environnement préparé, et si ça vous intéresse d’en savoir plus, un article y sera très prochainement consacré ????.

Rechercher

Articles

Plus
D'articles

4 réponses

    1. Bonjour !

      Désolée pour une réponse tardive ! Un peu débordé avec le confinement et Petit Panda qui fait école à la maison 😉

      Le chariot est de la marque Voila, mais j’ai une impression qu’il n’est plus disponible actuellement.

      Il faut surtout essayer de chercher un modèle assez stable qui ne roule pas trop vite pour les petit loulous !
      Petit Panda utilise le sien depuis qu’il a 10 mois et il joue toujours avec à 6 ans ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Certified

PARENT COACH

Contact

Fumie Toki
Tofu Studio OU
Metsapargi 4-3,
Alliku, 76403 Harju maakond
Estonia

Menu

Copyright 2021 Nature et Famille © All rights reserved⎪ Privacy policy
Partagez
Enregistrer
Tweetez
Partagez