5 raisons de ne pas laisser tes enfants croire au Père Noël
Est-ce qu'il existe le pere noel ?

Ça y est, c’est l’hiver, le froid s’installe doucement, mais sûrement. On commence à apercevoir les jolies guirlandes qui décorent les rues de Paris, les vitrines tout en or, blanc et rouge 🙂 🙂 C’est magique ! On le sent dans l’air, Noël approche ! 🙂 Et bien sûr, il y a le fameux Père Noël ! Et le dilemme autour de ce personnage. Peut-on laisser les enfants croire au Père Noël ou devrait-on leur dire la vérité ? 😉

Chez Tofu, nous avons décidé de ne pas suivre cette tradition, et de dire la vérité à Petit Panda.

Ah là là ! Mais sans le Père Noël, il n’y a pas de magie de Noël ! C’est vrai, pour beaucoup de gens, le Père Noël est une partie indispensable des traditions de Noël.

Certains se souviennent lui avoir écrit des lettres, et d’avoir attendu avec impatience tout le mois de décembre. Et quelle excitation, en descendant les escaliers le matin de Noël pour découvrir ce que le Père Noël leur avait laissé sous le sapin !

Si on disait la vérité, cela gâcherait ce moment de joie, on volerait à nos enfants la magie de Noël !

Pourtant, nous avons pris la décision d’être transparents avec Petit Panda dès le départ et de lui dire la vérité à propos du Père Noël. C’est un choix bien sûr très personnel et nous ne portons aucun jugement négatif sur les parents qui, par choix ou par tradition, font croire au Père Noël à leurs enfants. 😉 .

Et juste pour t’assurer, nous sommes conscients que Noël est un moment de magie pour les enfants. Mais nous pensons sincèrement qu’il y a mille façons d’apprécier ce moment de fêtes, et même sans cette tradition.

Curieux de savoir ce qui nous a amenés à prendre cette décision ? Tu peux lire la suite de mon article pour découvrir tout ça ! 😉

5 raisons qui nous ont décidés à dire la vérité sur le Père Noël

La confiance

Avant de nous décider au sujet du Père Noël, la première question que nous nous sommes posée était celle de la confiance. Nous voulons à tout prix développer, avec Petit Panda, une relation parent-enfant basée sur la confiance. Et pour nous, la base d’une telle relation est de toujours répondre à tous ses questionnements avec le plus de sincérité possible, quel que soit le sujet.

Et cela inclut le Père Noël.

Il faut le dire, pour maintenir le mythe du Père Noël, nous sommes obligés de mentir. Même si c’est un mensonge qui est plutôt sympa et qui est fait pour « faire plaisir » à nos enfants. 😉

Et une fois que l’on commence dans ce chemin, il faut répondre plein de questions par des mini mensonges… et ça pendant un bon bout de temps ! On s’était demandé si on avait vraiment envie de faire ça… et pour nous la réponse était non.

Le Père Noël ne m’aime pas

Nous sommes d’accord, plus de cadeaux ne signifient pas plus d’amour. Chaque famille choisit ce qu’elle veut ou peut y investir. Mais parfois, nos enfants peuvent être déçus de ne pas avoir tous les jouets qu’ils souhaitent. Ou ils pourraient être jaloux d’un copain qui a eu un plus beau cadeau. L’important dans ce genre de cas est de pouvoir en discuter, et de leur expliquer des raisons de notre choix.

Mais si ton enfant croit au Père Noël il pourrait se retrouver face à des questions auxquelles il n’a pas de réponses. Pourquoi mon copain a eu un plus beaux cadeaux que moi ? Le Père Noël ne m’aimait-il pas autant que lui ?

Une fois, je me suis demandée si le Père Noël était fâché contre moi… Pourtant, mes parents ne m’ont jamais fait de menace du genre : « Si tu n’es pas sage, le Père Noël ne va pas t’amener de cadeau ! »

De dire la vérité sur le Père Noël nous permet d’assumer pleinement notre choix et d’en discuter honnêtement avec notre enfant.

La découverte de la vérité et la déception

Comment réagissent les enfants quand ils découvrent que le Père Noël n’est pas réel ? Tôt ou tard, ils sauront la vérité et cela peut être une expérience douloureuse.

Certains enfants le prennent plutôt bien, comme un passage vers le côté des grands. Certains ne sont pas vraiment affectés. Mais bien d’autres sont tristes, en colères ou déçus envers leurs parents. Cela peut même être pris comme une trahison.

Pour ma part, je me rappelle surtout avoir passé plusieurs années à essayer de faire avouer à mes parents que le Père Noël n’existait pas ! On essayait avec ma soeur de rester éveillées pour démasquer mes parents en train de mettre les cadeaux ! Bien sûr, j’étais très contente de recevoir les cadeaux. Ce serait mentir si je disais le contraire. Mais il y avait toujours ce doute qui me démangeait.

Quand nous avons enfin appris la vérité, je ne me rappelle pas avoir été particulièrement triste, mais elle m’a aussi laissé un petit gout amer, un sentiment étrange. J’étais soulagée que mes parents nous avouent la vérité enfin, mais je me suis dit « bon, et maintenant ? » C’était comme si je rentrais soudainement dans une nouvelle ère de l’enfance, une période dans laquelle il y avait moins de magie, moins d’innocence.

La magie de Noël justifie-t-elle qu’un jour, notre enfant soit en colère, triste ou déçue quand il va découvrir la vérité ? Ou peut-on construire la magie de Noël sur d’autres valeurs que le Père Noël ? Nous avons, Papa Jo est moi, préféré jouer la carte de la transparence et dire la vérité dès le départ.

La magie de Noël sans croire au Père Noël

C’est vrai que pour beaucoup de familles, le Père Noël est devenu le symbole de cette fête. Certains parents pensent que de ne pas laisser leurs enfants croire au Père Noël est comme leur voler de la magie.

Est-il vraiment nécessaire de croire au Père Noël pour apprécier la magie naturelle de Noël ? Il y a tant de choses qui contribuent à ce sentiment de joie et d’excitation : les moments passés en famille, le marché de Noël, le cadeau, le sapin, les décorations et les guirlandes lumineuses en ville, le petit train de Noël, le calendrier de l’avent, la fête de l’école… la liste est longue. (Sans oublier que Noël est avant tout une fête religieuse)

Voici un petit livre de Noël sans père Noël :

Le Noël de Balthazar

Les vraies valeurs de Noël

Noël est avant tout une fête chrétienne. Pourquoi, alors, autant d’engouement sur ce bonhomme rouge ? Même pour les familles non croyantes ou non pratiquantes, les vraies valeurs de cette fête ne sont-elles pas dans l’échange, le partage, la générosité ?

Une parenthèse sur Noël et Montessori

Un des principes fondamental de Montessori est la réalité. Maria Montessori explique que les petits enfants sont incapables de faire la distinction entre l’imaginaire et la réalité. Ils ont un esprit concret, l’abstraction vient lentement et plus tard (après 5-6 ans). Cela veut dire que durant les années les plus formatrices de la petite enfance, il est préférable de lire des histoires basées sur le monde réel ; éviter celles avec des animaux qui parlent ou des personnages fantastiques… comme le Père Noël.

Aborder le sujet du Père Noël quand tu as décidé de dire la vérité

Parler du Père Noël

Ne pas croire au Père Noël ne veut pas dire non plus que ce sujet est tabou ou que nous devons être hostiles à son égard. Nous disons clairement à notre enfant qu’il est imaginaire, 😉 mais cela ne nous empêche aucunement de lire les contes qui parlent du Père Noël.

D’ailleurs, le personnage du père Noël a des origines plutôt fascinantes. Pourquoi ne pas partager avec ton enfant toute l’histoire derrière ce personnage fantastique ? (Si ça t’intéresse, il y a un petit résumé sur l’histoire du Père Noël en fin de l’article. 😉 )

Et pourquoi ne pas organiser un voyage en Laponie un hiver ? Même si l’on ne crois pas au Père Noël, c’est une expérience assez magique et féérique que les enfants pourraient adorer. Imagine toi en train de faire un tour en traineau tiré par des rennes !

traineau rennes Noël
Laponie, Finlande © BlueOrange Studio – Fotolia.com

Maman, est-ce qu’il existe le Père Noël ?

Jusqu’à son 3ème Noël, Petit Panda ne connaissait pas vraiment Père Noël. À l’approche de son 4ème Noël, LA question s’est enfin posée, l’entrée à l’école l’oblige…

« Papa, Maman, est-ce qu’il existe le Père Noël ? Tu sais, on a lu une histoire sur le Père Noël aujourd’hui à l’école et mon copain m’a dit qu’il existe ! »

Nous lui avons tout simplement répondu que c’est une histoire imaginaire, que ce n’était pas vrai. Nous lui avons également expliqué que d’autres parents, par choix, font croire à leurs enfants que le Père Noël existe, et c’est important de respecter ce choix aussi.

Des livres de Noël pour les enfants qui savent que le Père Noël n’existe pas

Le vrai Père Noël

Si tu décides, comme nous, de ne pas transmettre le mythe du Père Noël, tu as tout de même le choix de parler de cette tradition et l’utiliser comme une opportunité d’apprentissage passionnante pour tes enfants.

Voici, quelques faits intéressants sur le Père Noël :

  • Ce n’est qu’au XIXème siècle que le folklore de Père Noël tel que nous connaissons aujourd’hui fait apparition.
  • Avant Père Noël, c’est Saint Nicolas, fêté le 6 décembre qui remplissait le rôle de donateur de cadeau. Saint Nicolas de Myre était un évêque chrétien du 4ème siècle qui est devenu aimé pour ses actes de charité envers les pauvres.
  • Les peuples préchrétiens de l’Europe du Nord célébraient un festival d’hiver appelé Yule. Les enfants plaçaient leurs bottes devant le feu rempli de carottes et de paille pour nourrir Slepnir, le cheval volant du dieu nordique Odin. Leur légende était qu’Odin volerait et laisserait des cadeaux dans les bottes en échange de la nourriture pour chevaux.
  • En Finlande, les gens avaient le conte folklorique de Joulupukki, un personnage particulier avec des cornes qui livraient des cadeaux le soir de Noël.
  • La conception anglaise du father Christmas (Père Noël) remonte aux années 1600. C’est un personnage rond et jovial vêtu d’une robe verte à bordures de fourrure.
  • Aux Etats-Unis, Saint Nicolas avait été importé sous le nom de Santa Claus par les Hollandais émigrés. Il est directement inspiré du la tradition néerlandaise de Sinterklaas, un marin à la robe verte.
  • La date de distribution des cadeaux a été progressivement déplacée de la célébration de la Saint-Nicolas au 25 décembre, pour coïncider avec Noël et en faire la fête des enfants. Ce changement est en lien avec Charles Dickens et ses « Livres de Noël »
  • Le 23 décembre 1823, le journal Sentinel de New York, publie anonymement (mais attribué à Clement Clarke Moore ou Henry Livingston Jr) le poème « A Visit from St. Nicholas » dans lequel Saint Nicolas est présenté comme un lutin sympathique, dodu et souriant, qui distribue des cadeaux dans les maisons par les cheminées et se déplace sur un traîneau volant tiré par huit rennes
  • En 1863, Harper’s Illustrated Weekly publie un dessin de Thomas Nast, illustrant Santa Claus dodu avec barbe blanche, vêtu d’un costume garni de fourrure blanche et portant un large ceinturon de cuir. C’est également Nast qui, dans un dessin de 1885, établit la résidence officielle du père Noël au pôle Nord.
  • Le Père Noël n’a pas été toujours illustré avec les habits en rouge. Une campagne publicitaire à succès de Coca Cola, lancé en 1931, habillant le Père Noël aux couleurs de la marque a largement contribué à fixer les couleurs rouge et blanc. En France, c’est après la Seconde Guerre mondiale
  • Rudolph (Rodolphe en français), le neuvième renne a été créé en 1939 par le poète Robert L. May dans un conte où le père Noël doit affronter des conditions météorologiques si mauvaises qu’il risque d’être en retard dans sa livraison de cadeaux. Rudolphe est alors chargé d’éclairer le chemin grace à son nez rouge lumineux.
  • En Europe, c’est au moment de la première guerre mondiale que le Père Noël s’imposa comme personnage emblématique des fêtes de Noël.
  • Saint Nicolas continue d’être très fêté, en particulier en Belgique et dans l’est de la France.

Tu peux lire d’avantage sur son histoire ici.

Ce que l’on peut retenir

Dans notre société, le Père Noël est devenu emblématique de la fête de Noël. Cela peut créer un dilemme chez certaines parents : est-ce qu’on dit la vérité aux enfants ou on les laisse croire au Père Noël ? Comme tu le sais maintenant, nous avons, chez Tofu, choisi la carte de la transparence.

Et toi ? Comment abordes-tu le sujet du Père Noël chez toi ? Dis-le-moi dans les commentaires.

Rechercher

Articles

Plus
D'articles

2 réponses

  1. Merci beaucoup pour cet article. Je me posais beaucoup de question à ce sujet et je n’arrivais pas à me decider si on fait « Père Noël » avec notre fils ou pas. Votre article m’a bien éclairé le pour et le contre. Je pense que c’est le côté pourquoi Père Noël donne plus de cadeaux à certains enfants etc qui me dérangeais aussi.

    Maintenant j’aurais plus de courage pour aller un peu à contre-courant (et j’appréhenderais moins les commentaires de certains membres de ma famille) 🙂

  2. Hello Caroline,
    C’est sûr, parfois on s’inquiète de ce que les gens pourraient penser, mais le plus important est d’être aligné avec ce que notre coeur nous dis. Je te souhaite un super moment de noël magique avec ta famille ❤️❤️❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Certified

PARENT COACH

Contact

Fumie Toki
Tofu Studio OU
Metsapargi 4-3,
Alliku, 76403 Harju maakond
Estonia

Menu

Copyright 2021 Nature et Famille © All rights reserved⎪ Privacy policy
Partagez
Enregistrer
Tweetez
Partagez